Press Release


L’OMT salue l’intégration de l’Observatoire du tourisme de Waikato au sein de son Réseau INSTO

PR No.: 
PR 17044
11 Avr 17

L’Observatoire du tourisme de Waikato – premier du genre en Nouvelle-Zélande – a rejoint le Réseau international d’observatoires du tourisme durable (INSTO) de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). Hébergé par la Faculté de gestion de l’Université de Waikato, l’Observatoire effectue un suivi régulier du tourisme et de son impact dans deux grands sites touristiques de la région de Waikato : Raglan et Waitomo. 

« L’intégration de l’Observatoire de Waikato au sein du Réseau INSTO de l’OMT constitue un immense atout pour cette initiative mondiale, car la Nouvelle-Zélande fait figure d’exemple en matière de tourisme durable », a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai.

« L’Observatoire du tourisme de Waikato est une initiative remarquable qui permettra de récolter au fil du temps de précieuses données pour optimiser la contribution du secteur du tourisme à l’économie et garantir à nos visiteurs des expériences de qualité », a indiqué pour sa part la Vice-Première Ministre et Ministre du tourisme de Nouvelle-Zélande, Paula Bennett.

Compte tenu de la croissance continue de l’industrie touristique néo-zélandaise, il importe de mesurer de manière adéquate l’impact de ce secteur. L’Observatoire de Waikato joue un rôle essentiel pour fournir des données tangibles qui permettent de prendre des décisions éclairées dans le domaine du développement du tourisme durable.

L’Observatoire contribue à améliorer la performance de la ville de Raglan – mondialement connue pour ses vagues de surf – en tant que destination durable, mais aussi à préserver la biodiversité et les paysages uniques de Waitomo et de son attraction touristique emblématique : les grottes de Waitomo. En 2015, la région de Waikato a accueilli 357 000 visiteurs, dont une majorité de Néo-Zélandais (environ 200 000).

Étant donné le fort sentiment d’appartenance communautaire et l’implication active des habitants de la région, notamment dans la ville balnéaire plus développée de Raglan, les travaux de l’Observatoire porteront dans un premier temps sur certains aspects socioculturels de première importance tels que la satisfaction des populations locales et des visiteurs. À court terme, les observations porteront également sur des thèmes comme les avantages économiques de la destination, la saisonnalité du tourisme et la maîtrise du développement, puis, à plus long terme, sur d’autres questions comme la gestion des déchets, les problèmes de logement, l’approvisionnement en eau, la gestion des eaux usées, entre autres.

L’INSTO est un réseau d’observatoires du tourisme qui vise à surveiller l’impact économique, environnemental et social de l’activité touristique dans les destinations et à assurer un suivi régulier du tourisme pour mieux comprendre l’utilisation des ressources dans les destinations et promouvoir une gestion responsable du tourisme . L’INSTO regroupe actuellement 18 observatoires à travers le monde.

Informations complémentaires :

À propos du Réseau international d’observatoires du tourisme durable de l’OMT

Le Centre de surveillance de Waikato

À propos de la région de Waikato

L’Année internationale du tourisme durable pour le développement

Contacts :

Responsable des médias de l’OMT : Rut Gomez Sobrino

Tél. : (+34) 91 567 81 60 / rgomez@unwto.org

Programme de communications et publications de l’OMT

Tél. : (+34) 91 567 8100 / Télécopie : +34 91 567 8218 / comm@UNWTO.org