Press Release


L’OMT et la BERD renforcent le tourisme durable dans la partie méridionale et orientale du bassin méditerranéen (région SEMED)

PR No.: 
PR 16079
27 Oct 16

Le secteur touristique en Méditerranée méridionale et orientale (région SEMED) a tout pour devenir un acteur majeur de l’économie et pour contribuer à la création d’emplois. Mais il reste des défis à relever.

Pour débattre des problèmes auxquels se heurte le développement du tourisme dans la région SEMED, l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et le Ministère du tourisme et des antiquités de la Jordanie ont tenu une conférence de deux jours sur le thème : « Investir dans le tourisme pour un avenir où chacun aura sa place : enjeux et possibilités nouvelles ».

Organisée sous le patronage de Hani al-Mulki, Premier ministre de la Jordanie, la conférence a réuni des représentants des secteurs public et privé venus réfléchir au rôle que le tourisme peut jouer dans la création d’emplois, la promotion de l’efficacité énergétique et le développement des micro, petites et moyennes entreprises (MPME).

Les participants ont discuté de l’importance de l’accès à une formation et à l’acquisition de compétences appropriées pour créer des emplois à destination des jeunes et des femmes, et exploré des moyens de réduire l’inadéquation des compétences. La conformité avec les normes internationales concernant l’industrie hôtelière, les services, la qualité et la sûreté des aliments, ainsi qu’avec les règlements sur l’environnement et le travail, est capitale pour assurer la compétitivité du secteur et son essor, a-t-on fait observer au cours de la conférence.

Les débats ont également porté sur la nécessité de rendre plus efficace l’utilisation des ressources et de l’énergie en appliquant et en soutenant des politiques intelligentes et en améliorant les normes de construction, ainsi que sur le rôle des institutions financières et des investisseurs en tant que moteurs du tourisme durable.

Par ailleurs, les participants se sont demandé comment renforcer le rôle et la compétitivité des MPME dans la chaîne de valeur touristique. Des branches d’activité comme les transports, l’artisanat, l’hôtellerie, la gastronomie, l’ameublement et les appareils électroniques sont imbriqués avec le secteur touristique et peuvent tirer un grand profit de son développement. Cependant, pour maximiser le potentiel du tourisme, il faut une action concertée dans des domaines comme l’accès aux marchés, la circulation des voyageurs, des services et des marchandises, la qualité et les normes, et l’investissement étranger direct.

« Malgré les défis qu’elle doit actuellement relever, la région SEMED possède un énorme potentiel touristique comme en témoigne la croissance record enregistrée au fil des ans », a indiqué le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai. « Rappelons que le tourisme représente 15 % des exportations de la région et que, au cours des dix dernières années, le nombre d’arrivées de touristes internationaux a grimpé de 48 à 71 millions dans la seule région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Connaissant la capacité du tourisme de stimuler la croissance économique et de favoriser le développement pour tous, nous pensons que cette conférence et l’accent qu’elle met sur l’investissement contribueront à ranimer le secteur dans la région. »

Mattia Romani, directeur général pour l’économie, la politique et la gouvernance à la BERD, a déclaré: « La création d’emplois, l’efficience énergétique et les MPME constituent des priorités pour la BERD et, en soutenant le secteur touristique, nous en ciblons les différentes composantes pour consolider la croissance économique dans la région. Nous pensons également qu’un secteur touristique intégrateur et florissant qui crée de bons emplois, notamment pour les jeunes, aide à promouvoir la paix ; quand les jeunes ont un bon emploi, eux aussi ont l’envie et l’ambition de progresser encore, de fonder des entreprises, d’investir et, par conséquent, de maintenir la paix et la stabilité. Aux côtés de l’OMT, nous œuvrons à renforcer les politiques suivies à cette fin et à développer un secteur durable. »

Son Excellence Lina Mazhar Annab, Ministre du tourisme et des antiquités de la Jordanie, a déclaré: « Le tourisme est l’un des secteurs socio-économiques les plus importants de la Jordanie puisqu’il contribue au produit intérieur brut à hauteur de presque 11 %. Le gouvernement jordanien, conscient du rôle joué par ce secteur dans la production de recettes et dans la création d’emplois, a lancé diverses réformes économiques et mesures incitatives pour faciliter l’investissement dans le tourisme du pays. Nous devons continuer d’offrir toutes les incitations nécessaires pour attirer les investissements directs locaux et étrangers dans le tourisme parce que ce secteur crée des emplois, dynamise les petites et moyennes entreprises, et contribue largement à la préservation et la promotion du patrimoine naturel et culturel. »

Les participants ont mis en évidence plusieurs enjeux qui se posent au secteur : la qualité du climat des affaires (entre autres le dialogue public-privé, la stabilité politique, la sécurité, la simplification des visas, les conditions sanitaires et d’hygiène, les coûts de l’énergie et d’autres facteurs de production), l’accès au financement, la mise à disposition d’une main-d’œuvre qualifiée, la conformité avec les normes internationales (dans les domaines de l’hôtellerie, des services, de la qualité et de la sûreté des aliments, de l’environnement et du travail), et l’accès aux destinations touristiques (notamment le parc existant et la qualité d’infrastructures comme les aéroports et les ports).

Une feuille de route commune

La Conférence a rédigé le projet de Déclaration de Petra sur l’investissement dans le tourisme pour un avenir où chacun aura sa place. Il y est fait appel au secteur privé, aux investisseurs, aux institutions financières, aux autorités, aux universitaires et à la société civile pour qu’ils s’assurent que le développement du tourisme s’appuie sur un plan raisonné et viable, des processus de décision fondés sur des faits et la participation de tous les acteurs concernés, y compris les populations d’accueil et les groupes défavorisés de la société. La Déclaration met également l’accent sur la fourniture d’un accès équitable à une formation de qualité et au marché du travail.

Enfin, l’engagement est pris dans la Déclaration de bâtir un secteur touristique intégrateur et durable ayant pour fondements les droits humains, la justice et l’égalité sociales et économiques, et notamment le respect des principes énoncés dans l’Agenda pour le travail décent de l’Organisation internationale du travail.

Liens utiles :

Programme de la Conférence

Projet de Déclaration

Flickr

Contacts :

Responsable médias à l’OMT : Rut Gomez Sobrino

Tél. : (+34) 91 567 81 60 / rgomez@unwto.org

Programme Communication et publications de l’OMT

Tél. : (+34) 91 567 8100 / Télécopie : +34 91 567 8218 / comm@UNWTO.org

Conseiller en communication de la BERD, Nibal Zgheib 

Tél. : +44 207 338 7753 / ZgheibN@ebrd.com