Press Release


La connectivité aérienne, facteur clé pour mettre à profit le potentiel du tourisme en Afrique

Emplacements

Madrid
Espagne
Luanda
Angola
PR No.: 
PR14031
07 Mai 14

Les États Membres africains de l’OMT, réunis à l’occasion de la 56réunion de la Commission de l’OMT pour l’Afrique, ont souligné la nécessité d’une meilleure coordination des politiques en matière de tourisme et de transport aérien afin d’explorer pleinement la capacité que possède le secteur du tourisme de contribuer à la croissance et au développement sur le continent. La discussion a également porté sur la crise actuelle que constitue le braconnage en Afrique et son incidence négative sur le tourisme [28-30 avril 2014, Luanda (Angola)].  

Au cours de la décennie écoulée, l’Afrique a constamment fait mieux que d’autres régions en ce qui concerne les arrivées de touristes internationaux. D’ici 2030, le nombre de touristes internationaux en Afrique pourrait passer de 56 millions actuellement à 134 millions. De plus en plus de pays africains ont fait du tourisme une priorité pour assurer leur développement. 

Dans ce contexte, les participants à la réunion de la Commission de l’OMT pour l’Afrique et au séminaire correspondant « Le tourisme et la connectivité aérienne en Afrique » ont débattu des moyens de surmonter les obstacles existants afin de faire progresser le tourisme en Afrique, notamment grâce à la facilitation des voyages, à la connectivité aérienne et au développement des infrastructures. 

« En Afrique, le tourisme représente 7% du total des exportations et 58% des exportations de services ; c’est l’un des secteurs les plus importants pour les économies du continent » a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai, avant d’ajouter : « Or, s’il l’on veut mettre pleinement à profit le potentiel que détient le tourisme de promouvoir la croissance et le développement en Afrique, il est impératif de s’efforcer d’obtenir un meilleur alignement des politiques de tourisme et de transport aérien dans la région ».

Les principaux facteurs entravant le développement du tourisme comme du transport aérien en Afrique ont été identifiés comme étant la prise en compte insuffisante des avantages découlant du tourisme et le manque de coordination entre les secteurs du tourisme et de l’aviation. Cela se traduit par des politiques de transport aérien et de tourisme laissant à désirer, des infrastructures déficientes, des taxes inadaptées et des régimes de visa restrictifs.

Le séminaire a préparé le terrain en vue de la première conférence ministérielle pour l’Afrique sur le tourisme et le transport organisée par l’OMT et l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) [14-15 octobre 2014, Mahé (Seychelles)]. 
 

Le braconnage en Afrique : une menace pour le tourisme et les moyens de subsistance 

À l’occasion de la réunion de la Commission de l’OMT pour l’Afrique, il y a un débat spécialement consacré à la crise en cours que constitue le braconnage et à son incidence sur le tourisme et les moyens de subsistance des millions de personnes qui vivent du tourisme dans la région. À ce sujet, les États Membres ont chargé l’OMT de poursuivre son travail de plaidoyer dans le domaine de la lutte contre le braconnage et d’étudier la façon dont le secteur du tourisme peut aider à combattre la criminalité liée aux espèces sauvages dans le monde.  

Un rapport de l’OMT sur la valeur que représente le tourisme d’observation de la faune en Afrique a été présenté à la réunion. Il confirme que le tourisme d’observation de la faune est l’un des principaux attraits touristiques de la majorité des destinations de la région. D’après les estimations contenues dans le rapport, les touristes venus observer les espèces sauvages représentent de 80% à 90% du total des visiteurs des zones protégées. En outre, le commerce illégal d’espèces sauvages est identifié dans le rapport comme étant un problème grave qui pèse manifestement sur le développement du tourisme dans la région, non seulement à cause de la perte de biodiversité qu’il entraîne, mais aussi parce qu’il représente une menace pour la sécurité et qu’il influe négativement sur la perception des destinations africaines à l’échelle internationale. 

 

Liens utiles :

Programme régional de l’OMT pour l’Afrique

Facilitation des voyages (en anglais)

Étude de l’OMT sur la valeur économique du tourisme d’observation de la faune

 

Contacts :

Responsable principal médias de l’OMT : Marcelo Risi

Tél. : (+34) 91 567 81 60
 

Programme de communications et publications de l’OMT

Tél. : (+34) 91 567 8100 / Télécopie : +34 91 567 8218