Press Release


La demande touristique internationale dépasse les prévisions au premier semestre 2013

Emplacements

Madrid
Espagne
40° 25' 0.39" N, 3° 42' 13.644" W
Madrid
Espagne
40° 25' 0.39" N, 3° 42' 13.644" W
PR No.: 
PR13048
26 Août 13

Le nombre d’arrivées de touristes internationaux s’est accru de 5 % au premier semestre 2013 par rapport à la même période en 2012, pour approcher les 500 millions, selon les chiffres que l’OMT vient de publier. La croissance a été supérieure aux prévisions formulées au début de l’année (croissance comprise entre 3 et 4 %), et plus forte que la tendance inscrite dans les perspectives de long terme de l’OMT Le tourisme à l’horizon 2030 (+3,8 % par an).

Les destinations à travers le monde ont enregistré 494 millions de nuitées durant les six  premiers mois de 2013, selon les estimations figurant dans l’édition préliminaire du Baromètre OMT du tourisme mondiale diffusée à l’occasion de la vingtième Assemblée générale de l’Organisation. Cela représente une hausse de 5 %, soit 25 millions de touristes de plus que pendant la même période en 2012. La croissance a été plus marquée dans les destinations des pays émergents (+6 %) que dans les économies avancées (+4 %), tendance que le secteur connaît maintenant depuis de nombreuses années.

« Le fait que la croissance du tourisme international dépasse les prévisions apporte la confirmation que les voyages font désormais partie des habitudes de consommation d’un nombre de plus en plus élevé de personnes dans les économies tant émergentes qu’avancées », a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai. « D où la nécessité de donner au tourisme la place qui lui revient parmi les principaux piliers du développement socioéconomique, puisqu’il contribue pour une grande part à la croissance économique, aux exportations et à l’emploi. »

Alors que la conjoncture économique demeure contrastée dans le monde, toutes les régions et sous-régions affichent des résultats positifs, mais à des degrés divers. Fait étonnant, l’Europe (+5 %) s’est mieux comportée que prévu, tirée par les chiffres de l’Europe centrale et orientale (+10 %) et de l’Europe du Sud et méditerranéenne (+6 %). La région Asie-Pacifique (+6 %) a également dépassé les espérances, grâce aux bonnes performances de l’Asie du Sud-Est (+12 %) et de l’Asie du Sud (+7 %). En revanche, les résultats ont été moins bons que prévu aux Amériques (+2 %), l’Amérique du Sud et les Caraïbes étant restées à la traîne.

Le premier semestre absorbe habituellement quelque 45 % du nombre total d’arrivées sur une année (dans l’hémisphère nord, la haute saison correspond aux mois de juillet et août, qui font partie du second semestre). La croissance devrait se poursuivre dans la seconde moitié de 2013, mais à un rythme qui ralentira peu à peu. L’OMT prévoit que 2013 s’achèvera sur une hausse de 4% ou légèrement supérieure, c’est-à-dire sur un résultat meilleur que la première estimation donnée pour l’année.


Asie-Pacifique et Europe en tête

En Asie-Pacifique (+6 %), la croissance, soutenue, a été favorisée par l’augmentation du nombre d’arrivées en Asie du Sud-Est (+12 %), sous-région qui se maintient sur la lancée exceptionnelle observée depuis quelques années, et en Asie du Sud (+7 %).

En Europe, le nombre d’arrivées de touristes internationaux a crû de 5 %  malgré les difficultés économiques persistantes. La croissance a été tirée par l’Europe centrale et orientale (+10 %) et par l’Europe du Sud et méditerranéenne (+6 %).

Les Amériques (+2 %) ont connu un premier semestre 2013 assez médiocre par rapport à la forte croissance des années précédentes. L’Amérique centrale (+4 %) a fait mieux que la moyenne de la région, tandis que la courbe du nombre d’arrivées est restée plate dans les Caraïbes et en Amérique du Sud.

En Afrique (+4 %), le mouvement de croissance des dernières années s’est maintenu au premier semestre 2013 grâce à la poursuite de la reprise en Afrique du Nord (+4 %) et aux bons résultats des destinations sub-sahariennes (+4%).

Le Moyen-Orient s’est bien repris après deux années de croissance négative, avec une progression des arrivées de touristes internationaux estimée à 13 %. Toutefois, il convient de considérer ces résultats avec précaution, la croissance apparaissant assez inégale entre les destinations, et parce que cette estimation s’appuie sur des chiffres encore restreints et qui se limitent à la période courant jusqu’au mois de juin.


Une croissance des dépenses touristiques tirée par les économise émergentes

Les marchés émetteurs des économies émergentes continuent d’alimenter la croissance dans les destinations des économies tant émergentes qu’avancées.

Parmi les dix premiers marchés émetteurs du monde, la Chine (+31 %) et la Russie (+22 %) ont dominé le mouvement de hausse des dépenses touristiques au premier semestre 2013. En dehors de ces dix premiers, le Brésil a effectué son retour avec une progression de 15 %, qui fait suite à une année 2012 plus modérée.

En revanche, la croissance des dépenses des marchés traditionnels a été plus modeste. Le Canada (+3 %) et la France (+2 %) ont mené le groupe, suivi des États -Unis, de l’Allemagne et du Royaume-Uni, qui ont enregistré une stagnation, et du Japon, de l’Australie et de l’Italie, qui enregistrent des résultats négatifs.

 

Liens utiles :

Baromètre OMT du tourisme mondial

OMT, Faits saillants du tourisme, édition 2013

Infographics : International Tourism in 2012 (en anglais)

 

Contacts :

Administrateur général chargé des médias : Marcelo Risi

Tél. : +34 91 567 81 60

 

Programme de communication et publications de l’OMT

Tél. : +34 91-567-8100

Télécopie : +34 91-567-8218