Communiqué de presse


La Chine devient le premier marché émetteur de tourisme au monde

PR No.: 
PR13020
Madrid
04 Apr 13

En 2012, la Chine a dépensé 102 milliards d’USD en voyages à l’étranger, un chiffre qui la hisse au premier rang des marchés émetteurs de tourisme au monde au titre des dépenses. D’autres marchés émergents, ainsi que des marchés émetteurs de tourisme plus traditionnels, ont aussi connu des résultats positifs en 2012.

Pendant la dernière décennie, la Chine a été le marché émetteur de tourisme à plus forte croissance au monde. Elle l’est toujours. Une urbanisation galopante, l’élévation des revenus disponibles et l’assouplissement des restrictions sur les voyages à l’étranger expliquent la montée en flèche du nombre de déplacements internationaux des Chinois qui est passé de 10 millions en 2000 à 83 millions en 2012. Les dépenses des touristes chinois à l’étranger se sont aussi pratiquement multipliées par huit depuis 2000. Encouragés par l’appréciation de leur devise, les Chinois ont dépensé un chiffre record de 102 milliards d’USD en tourisme international en 2012, soit 40% de plus que les 73 milliards de 2011.

Cette croissance soutenue a amené la Chine à devenir en 2012 le pays au monde qui dépense le plus en tourisme international. En 2005, la Chine venait en 7ème position dans le classement des dépenses de tourisme international. Depuis, elle a dépassé successivement l’Italie, le Japon, la France et le Royaume-Uni. Son bond de 2012 l’a propulsée au premier rang, devant les deux pays qui venaient en tête du palmarès, l’Allemagne suivie des États-Unis (qui frôlaient respectivement les 84 milliards d’USD en 2012).

D’autres marchés émergents ont aussi accru leur part des dépenses de tourisme international ces dix dernières années. Parmi les dix premiers marchés émetteurs au monde au titre de ces dépenses, la Fédération Russe, avec 43 milliards d’USD, a enregistré une augmentation de 32% qui lui a permis de remonter du 7ème au 5ème rang. Hors du peloton des dix premiers, le Brésil a affiché en 2012 des dépenses de 22 milliards d’USD qui l’ont élevé au 12ème rang alors qu’il n’occupait que le 29ème en 2005.

« Les économies émergentes gouvernent toujours la croissance de la demande touristique » a affirmé le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai, avant d’ajouter : « La croissance impressionnante des dépenses touristiques de la Chine et de la Russie reflète l’arrivée sur le marché touristique d’une classe moyenne de plus en plus importante dans ces pays qui continuera certainement de transformer le paysage du tourisme mondial ».

Les taux de croissance les plus musclés reviennent certes aux économies émergentes mais les grands marchés émetteurs traditionnels, qui se développent normalement à un rythme plus modéré, ont aussi affiché des résultats positifs. Les dépenses de voyages à l’étranger de l’Allemagne et des États-Unis ont augmenté dans les deux cas de 6%. Celles du Royaume-Uni (52 milliards d’USD), en hausse de 4%, ont permis à ce pays de conserver son 4ème rang sur la liste des principaux marchés émetteurs. Les dépenses du Canada se sont accrues de 7% tandis que celles de l’Australie et du Japon ont progressé de 3%. Par contre, la France (-6%) et l’Italie (-1%) ont été les seuls marchés du peloton de tête où les dépenses de tourisme international ont reculé.

Des données complètes sur les dépenses et les recettes du tourisme international seront publiées dans le prochain numéro du Baromètre OMT du tourisme mondial qui paraîtra à la fin du mois d’avril.

 

Liens utiles:

Baromètre OMT du tourisme mondial

Les pays du monde aux dépenses touristiques les plus élevées

 

Contacts:

Administrateur général chargé des médias : Marcelo Risi
Tél. : +34 91 567 81 60 

Programme de communications de l’OMT
Tél. : +34 91 567 81 00
Télécopie : +34 91 567 82 18
 

Insert a video?: 
No