Press Release


Un tourisme bien géré peut contribuer à la protection des zones humides dans le monde

Emplacements

Bucharest
Roumanie
Madrid
Espagne
40° 25' 0.0876" N, 3° 42' 1.242" W
Bucharest
Roumanie
Madrid
Espagne
40° 25' 0.0876" N, 3° 42' 1.242" W
PR No.: 
PR12045
09 Juil 12

Qu’ils pratiquent le kayak dans les marais d’Iberá en Argentine ou l’observation des oiseaux dans le lac Ba Bê au Viet Nam, les touristes apportent un revenu pour la conservation des zones humides à travers le monde, comme le démontre une nouvelle publication lancée par le Secrétariat de Ramsar et l’OMT

Outre qu’elles fournissent des services essentiels tels que de l’eau, des aliments et de l’énergie, les zones humides offrent des possibilités importantes pour le tourisme, lequel peut, à son tour, assurer des retombées économiques pour les communautés locales et une gestion durable des zones humides, comme l’explique la publication Destination Wetlands: Supporting Sustainable Tourism (Destination : les zones humides, pour un tourisme durable)

La croissance du tourisme durable ne reflète pas seulement une réalité environnementale, mais également un désir des touristes eux-mêmes de s’adonner au tourisme vert. « On constate une tendance parmi les touristes à se tourner vers des formes « vertes » de tourisme, vers des destinations riches en espèces sauvages et en patrimoine » a déclaré Cristian Barhalescu, Secrétaire d’État au Ministère roumain du développement régional et du tourisme. « Alors que les zones humides, en raison de leur diversité et de leur richesse, font l’objet d’un développement touristique, tous les acteurs impliqués devraient accorder une attention particulière à l’interconnexion entre tourisme et zones humides. »

À l’aide de 14 études de cas couvrant différents types de zones humides dans le monde, la publication démontre la façon dont les pratiques compatibles avec un tourisme durable dans les zones humides et autour peuvent contribuer à la conservation, à la croissance économique, à la réduction de la pauvreté et à la défense des cultures locales.

La publication a été lancée lors de la 11e session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention de Ramsar sur les zones humides se tenant à Bucarest (Roumanie) du 6 au 13 juillet 2012. Cette session, qui a pour thème les zones humides et le tourisme, doit débattre d’une résolution qui fera date sur ce sujet, dans laquelle il est demandé instamment d’assurer des pratiques touristiques rigoureuses dans les zones humides.

« L’adoption de cette résolution sur le tourisme et les zones humides donnera aux pays un cadre de référence important qui les aidera à mieux reconnaître les connexions entre les zones humides et le tourisme, dans le but de développer un tourisme durable dans les zones humides et les autres écosystèmes. Des mesures y sont proposées, à court et à long terme, pour garantir la durabilité du tourisme dans les zones humides » a indiqué Anada Tiéga, Secrétaire général de la Convention de Ramsar. « Naturellement, il nous faut prendre en considération le tourisme dans toutes les zones humides, pas seulement dans celles qui ont été désignées comme des sites Ramsar, car les parties contractantes à la Convention se sont engagées à gérer toutes les zones humides et à promouvoir leur utilisation rationnelle. »

« Le développement de l’écotourisme dans les zones humides constitue une priorité pour la Roumanie, comme par exemple le delta du Danube. Les sites Ramsar de Roumanie doivent recevoir toute notre attention et le Ministère de l’environnement et des forêts, en collaboration avec le Ministère du développement régional et du tourisme, y veillera » a affirmé Corneliu Mugurel Cozmanciuc, Secrétaire d’État au Ministère roumain de l’environnement et des forêts.

L’accent mis sur le tourisme à la 11e session de la Conférence des Parties s’inscrit dans le contexte d’une collaboration accrue entre l’OMT et le Secrétariat de Ramsar. Les deux organisations travaillent ensemble depuis 2010 afin d’assurer le développement d’un tourisme durable dans les zones humides, la Journée mondiale des zones humides (2 février) s’étant déroulée en 2012 sur le thème « Le tourisme dans les zones humides : une expérience unique ».

« Les zones humides, qui attirent des millions de touristes chaque année, constituent un des meilleurs atouts du tourisme » a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai. « L’OMT, en partenariat étroit avec le Secrétariat de Ramsar, s’emploie à favoriser une gestion durable du tourisme dans les zones humides. Cela passe par des politiques et une planification judicieuses permettant la conservation de ces zones pour le bénéfice des générations futures. »

Les arrivées de touristes internationaux ont atteint les 982 millions d’arrivées en 2011 et devraient dépasser le milliard en 2012, générant plus de 1 000 milliards d’USD de recettes du tourisme international. On estime que la moitié de la totalité des touristes se rend dans les zones humides, en particulier les zones côtières.

 

Liens utiles :

« Destination : les zones humides, pour un tourisme durable »

Études de cas sur le tourisme dans les zones humides

Journée mondiale des zones humides 2012

Programme de l’OMT Développement durable du tourisme (en anglais)

Photographies de la 11e session de la Conférence des Parties contractantes à la Convention de Ramsar sur les zones humides

 

Contacts :

OMT

Responsable médias : Marcelo Risi 

Tél. : (+34) 91 567 81 60

 

Secrétariat de la Convention de Ramsar

Responsable de la communication : Oana Barsin

Tél. (portable/Roumanie): (+40) 74 921 25 22