Press Release


Le G20 reconnaît, pour la première fois, le voyage et le tourisme comme un moteur de la croissance économique et s’engage à travailler en faveur de la facilitation des voyages

Emplacements

Madrid
Espagne
40° 25' 0.0876" N, 3° 42' 1.242" W
London
Royaume-Uni
51° 30' 26.406" N, 0° 7' 39.6588" W
Madrid
Espagne
40° 25' 0.0876" N, 3° 42' 1.242" W
London
Royaume-Uni
51° 30' 26.406" N, 0° 7' 39.6588" W
PR No.: 
PR12040
20 Juin 12

Les dirigeants mondiaux du G20 ont reconnu pour la première fois l’importance du voyage et du tourisme pour tirer l’emploi, la croissance et la reprise économique.

Dans la Déclaration des dirigeants rassemblés pour la réunion annuelle du G20 à Los Cabos (Mexique) les 18 et 19 juin, ceux-ci affirment : « Nous reconnaissons le rôle du voyage et du tourisme en tant que vecteur de la création d’emplois, de la croissance économique et du développement et, tout en reconnaissant le droit souverain des États de contrôler l’entrée des ressortissants étrangers, nous nous emploierons à mener des initiatives en matière de facilitation des voyages à l’appui de la création d’emplois, d’un travail de qualité, de la réduction de la pauvreté et de la croissance mondiale. »

Pour la première fois, le voyage et le tourisme figurent dans la Déclaration des dirigeants du G20. C’est l’aboutissement des efforts engagés de longue date par le secteur, sous la conduite de l’OMT et du WTTC, pour encourager les dirigeants mondiaux à prendre la mesure du potentiel que détient le secteur du voyage et du tourisme de créer des millions de nouveaux emplois et d’apporter des milliards de dollars de PIB.

D’après le WTTC, en 2012, la contribution directe du secteur à l’économie mondiale sera de 2 000 milliards d’USD de PIB et de 100 millions d’emplois. Si l’on tient compte des retombées économiques plus larges du secteur, la contribution du voyage et du tourisme à l’économie mondiale devrait atteindre quelque 6 500 milliards d’USD et 260 millions d’emplois, soit 1 emploi sur 12 dans le monde.

D’après des recherches de l’OMT et du WTTC rendues publiques lors de la réunion des Ministres du T20 au mois de mai, les pays du G20 pourraient recevoir 122 millions de touristes internationaux supplémentaires, obtenir 206 milliards d’USD de plus sous la forme de recettes d’exportation du tourisme et créer plus de cinq millions de nouveaux emplois d’ici 2015 s’ils amélioraient leurs procédures d’octroi de visas et formalités d’entrée. Les résultats ont montré que sur les 656 millions de touristes internationaux ayant visité des pays du G20 en 2011, 110 millions, selon les estimations, ont eu besoin d’un visa tandis que des millions d’autres ont renoncé à voyager à cause de la difficulté, du coût et des délais liés à l’obtention d’un visa. Faciliter la délivrance des visas pour ces touristes, dont beaucoup viennent de marchés émetteurs connaissant la plus forte expansion au monde tels que les pays BRIC, pourrait donner un coup de fouet à la demande, aux dépenses et finalement créer des millions de nouveaux emplois dans les économies du G20.

S’exprimant après la publication de la Déclaration des dirigeants du G20, le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai, et le Président du WTTC, David Scowsill, ont déclaré :

« Nous félicitons les dirigeants mondiaux du G20 d’avoir reconnu, pour la première fois, l’importance du voyage et du tourisme en tant que moteur de la croissance économique et de la création d’emplois, et nous tenons prêts à soutenir tous les efforts entrepris dans ce sens par les pays du G20. C’est là un succès important pour le secteur. Or, cela n’aurait pas été possible sans le soutien du Président Calderón, un dirigeant qui a vraiment conscience de la valeur socioéconomique du tourisme et de son potentiel de créer de nouveaux emplois dans une conjoncture économique aussi difficile, et l’engagement de Mme le Ministre Gloria Guevara, qui a présidé avec tant de succès le mois dernier les travaux du T20 (Ministres du tourisme des pays du G20). Le Mexique a valeur d’exemple pour ce qui est du marketing des destinations touristiques extraordinaires qu’il possède, mais aussi en ce qui concerne ses politiques touristiques : les améliorations considérables apportées aux politiques en matière de visas favorisent les arrivées du tourisme récepteur.

Pour les pays du G20, faciliter l’obtention des visas se solderait par cinq millions de nouveaux emplois en cette période de chômage généralisé partout dans le monde. Ces emplois viendraient s’ajouter aux centaines de millions d’emplois déjà soutenus tous les jours, directement ou indirectement, par le secteur. »

 

Liens utiles :

Déclaration du G20 (en anglais)

 

Contacts :

Responsable médias : Marcelo Risi

Tél. : (+34) 91 567 81 60

 

Directeur des communications pour le WTTC : Toby Nicol
Tél. : (+44) 20 7481 6483
www.WTTC.org