Press Release


Les recettes du tourisme international dépassent les mille milliards de dollars en 2011

Emplacement

Madrid
Espagne
40° 25' 0.0876" N, 3° 42' 1.242" W
PR No.: 
PR 12027
07 Mai 12

En 2011, les recettes du tourisme international ont dépassé pour la première fois les mille milliards de dollars des États-Unis, contre 928 milliards de dollars en 2010. En termes réels, les recettes ont augmenté de 3,8%, dans le sillage de la hausse de 4,6% des arrivées de touristes internationaux. Les 196 milliards de dollars supplémentaires générés par le transport international de voyageurs ont porté le total des exportations du tourisme international en 2011 à 1 200 milliards de dollars.

D’après la toute dernière édition du Baromètre OMT du tourisme mondial, les recettes du tourisme international ont poursuivi leur redressement après les pertes enregistrées en 2009, qui fut une année de crise. Elles ont atteint des niveaux record dans la plupart des destinations, s’élevant d’après les estimations à 1 030 milliards de dollars (740 milliards d’euros) dans le monde, contre 928 milliards de dollars en 2010 (700 milliards d’euros). En termes réels (corrigés des variations des taux de change et de l’inflation), les recettes du tourisme international ont progressé de 3,8% tandis que les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 4,6% en 2011, atteignant les 982 millions d’arrivées. Cela confirme la corrélation étroite qui existe entre ces deux indicateurs, sachant que la croissance des recettes a tendance à être légèrement plus faible que celle des arrivées dans les périodes de difficultés économiques.

« Ce sont des résultats encourageants » a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai. « Ces deux dernières années, la demande de tourisme international émanant de nombreux marchés a été vigoureuse, même si la reprise économique n’est pas générale. C’est une nouvelle particulièrement importante pour les pays soumis à des pressions budgétaires et accusant un bas niveau de consommation intérieure. Le tourisme international, activité d’exportation clé et à forte intensité de main-d’œuvre, revêt de plus en plus une importance stratégique dans un tel contexte pour combler les déficits extérieurs et donner un coup de fouet à l’emploi. »

« Nous sommes certains que les gouvernements du monde entier, à mesure qu’ils prendront conscience de tout cela, appuieront le tourisme par des mesures allant notamment dans le sens d’une fiscalité plus équitable et d’une facilitation des visas et des déplacements des voyageurs, mesures ayant démontré leur efficacité pour stimuler la croissance économique et la création d’emplois » a ajouté M. Rifai.

Si l’on s’intéresse aux régions, ce sont les Amériques (+5,7%) qui ont connu la plus forte hausse des recettes en 2011, suivies de l’Europe (+5,2%), de l’Asie-Pacifique (+4,3%) et de l’Afrique (+2,2%). La seule région ayant affiché une croissance négative (-14%) a été le Moyen-Orient.

L’Europe est la région ayant obtenu la plus grande part des recettes du tourisme international en termes absolus (45%) avec 463 milliards de dollars (333 milliards d’euros) en 2011, suivie de l’Asie-Pacifique (28%) avec 289 milliards de dollars (208 milliards d’euros) et des Amériques (19%) avec 199 milliards de dollars (143 milliards d’euros). Le Moyen-Orient (4%) a obtenu 46 milliards de dollars (33 milliards d’euros) de recettes et l’Afrique (3%) 33 milliards de dollars (23 milliards d’euros) (voir tableau plus loin).

Outre les recettes du tourisme international (poste « voyages » de la balance des paiements), le tourisme génère également des recettes d’exportation au titre du transport international de voyageurs. D’après les estimations, celles-ci se sont élevées à 196 milliards de dollars en 2011, ce qui porte le total des recettes du tourisme international à 1 200 milliards de dollars, soit 3,4 milliards de dollars par jour en moyenne.

En conséquence, le tourisme international (voyages et transport de voyageurs) représente actuellement 30% des exportations mondiales de services et 6% des exportations totales de biens et de services. En tant que catégorie d’exportation, à l’échelle mondiale le tourisme se place au quatrième rang, derrière les carburants, les produits chimiques et les produits alimentaires, occupant même la première place dans de nombreux pays en développement.

Forte croissance des dépenses du tourisme international en provenance des pays BRIC

De nombreux marchés émetteurs ont produit une demande vigoureuse en 2011, mais ce sont les pays BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) qui ont continué de se démarquer. Les dépenses de la Chine au titre du tourisme international ont augmenté de 18 milliards de dollars pour atteindre 73 milliards de dollars, celles de la Fédération de Russie ont connu une hausse de 6 milliards de dollars pour se situer à 32 milliards de dollars, celles du Brésil ont augmenté de 5 milliards de dollars pour atteindre 21 milliards de dollars et celles de l’Inde ont augmenté de 3 milliards de dollars pour se situer à 14 milliards de dollars. Ensemble, ce surcroît de dépenses représente 32 milliards de dollars supplémentaires, l’équivalent d’un marché émetteur qui se situerait au huitième rang mondial en termes de dépenses. Parmi les marchés émetteurs des économies avancées, ce sont l’Allemagne, l’Australie, la Norvège, la Belgique et le Canada qui ont affiché la plus forte croissance en termes absolus (voir le tableau 1).

Des recettes en augmentation dans les destinations des économies émergentes comme dans celles des économies avancées

Les destinations des économies avancées comme celles des économies émergentes ont bénéficié de l’augmentation des arrivées et des recettes en 2011. Les destinations ayant connu une hausse des recettes du tourisme international de 5 milliards de dollars ou plus en termes absolus comprennent notamment les États-Unis d’Amérique (en hausse de 13 milliards de dollars pour atteindre 116 milliards de dollars), l’Espagne (en progression de 7 milliards de dollars pour se situer à 60 milliards de dollars), la France (en hausse de 7 milliards de dollars pour se chiffrer à 54 milliards de dollars), la Thaïlande (en augmentation de 6 milliards de dollars pour s’élever à 26 milliards de dollars) et Hong Kong (Chine) (en hausse de 5 milliards de dollars, à 27 milliards de dollars). En outre, des hausses significatives ont été enregistrées dans des destinations partant d’un niveau plus bas : Singapour, Fédération de Russie, Suède, Inde, République de Corée et Turquie (voir tableau 2).

 

Liens utiles :

Baromètre OMT du tourisme mondial

Tourisme international par (sous-) région

Tableau 1 : World’s Top Source Markets by International Tourism Expenditure (Les principaux marchés émetteurs dans le monde par niveau de dépenses du tourisme international)

Tableau 2 : World´s Top Destinations by International Tourism Receipts (Les principales destinations dans le monde par niveau de recettes du tourisme international)

 

 

Contacts :

Responsable médias : Marcelo Risi

Tél. : (+34) 91 567 81 60

 

Programme de communications de l’OMT

Tél. : +34 91-567-8100

Télécopie : +34 91-567-8218

 

Télécharger le PDF: 
Télécharger le PDF: 
Télécharger le PDF: