Press Release


Les États méditerranéens conviennent de renforcer la coopération touristique lors d’une conférence de l’OMT

Emplacements

Madrid
Espagne
40° 25' 0.0876" N, 3° 42' 1.242" W
Madrid
Espagne
40° 25' 0.0876" N, 3° 42' 1.242" W
PR No.: 
PR 12021
23 Avr 12

Les États méditerranéens, réunis à la conférence de l’OMT intitulée « L’avenir du tourisme en Méditerranée », ont convenu de promouvoir la coopération pour que la région reste la première destination touristique au monde (Djerba, Tunisie, 16-17 avril 2012).  

 

Cette décision a été prise au terme de deux jours de débats de haut niveau entre les participants de 33 pays méditerranéens et voisins sur l’avenir du tourisme dans la région, à la lumière des derniers événements politiques, des incertitudes économiques et du défi lié au changement climatique.

Dans son discours d’ouverture, Hamadi Jebali, le Premier ministre tunisien, a souligné l’importance économique et sociale du tourisme, un secteur qui contribue à garantir « la stabilité des démocraties et les libertés individuelles » a-t-il affirmé. La Tunisie, qui occupe « une position stratégique en Méditerranée », aspire à jouer un rôle phare dans le tourisme méditerranéen, a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai, a souligné que la Tunisie constituait un cadre idéal pour tenir une telle conférence compte tenu de l’importance du tourisme dans son économie et de la reprise soutenue des arrivées touristiques, « une excellente nouvelle pour l’économie comme pour le renforcement des processus politiques engagés dans le pays » a-t-il affirmé.  

Les participants à la conférence, dont les ministres du Tourisme de l’Algérie, de la Tunisie et de la Turquie, ont décidé de travailler de concert pour devancer les tendances touristiques émergentes, compte tenu notamment de la concurrence croissante d’autres régions du monde et de l’évolution incessante des modèles de consommation.

M. Rifai a précisé aux délégués que de nombreux défis auxquels les destinations méditerranéennes sont confrontées peuvent être relevés plus efficacement « par des activités conjointes dans les domaines de la recherche, du développement des produits, de l’accès, de la facilitation des voyages, de la promotion et des technologies ».

La Déclaration de Djerba, souscrite par les participants à conférence, appelle à renforcer la coopération pour accroître la part de marché de la Méditerranée dans le tourisme et pour maximiser la capacité du secteur de « générer des revenus, créer des emplois, réduire la pauvreté et contribuer à la paix sur tout le pourtour méditerranéen ».

La Méditerranée a enregistré un chiffre record de 306 millions d’arrivées de touristes internationaux en 2011, près du tiers du total d’arrivées dans le monde (980 millions). Prise comme une seule et même région, la Méditerranée est de loin la première destination touristique au monde. Le tourisme est un pilier fondamental des économies méditerranéennes pour lesquelles il représente 12% des exportations totales (263 milliards de $EU / 189 milliards d’euros) tout en offrant des emplois et des opportunités fort nécessaires au développement de la région. 

 

 

Liens utiles :

Déclaration de Djerba

L’avenir du tourisme en Méditerranée

 

Contacts :

Administrateur général chargé des médias : Marcelo Risi

Tél. : +34 91 567 81 60

 

Programme de communications de l’OMT

Tél. : +34 91-567-8100

Télécopie : +34 91-567-8218

 

Télécharger le PDF: