Press Release


Malgré les difficultés, la reprise du tourisme international se confirme

Emplacements

Madrid
Espagne
40° 25' 0.0876" N, 3° 42' 1.242" W
Madrid
Espagne
40° 25' 0.0876" N, 3° 42' 1.242" W
PR No.: 
PR 11058
30 Juin 11

Les arrivées de touristes internationaux ont progressé de 4,5% au cours des quatre premiers mois de 2011, malgré les nouvelles difficultés apparues depuis le début de l’année. D’après la dernière édition du Baromètre OMT du tourisme mondial, la croissance a été positive dans toutes les régions du monde, à l’exception de Moyen-Orient. Certaines sous-régions ont affiché des taux de croissance à deux chiffres : l’Amérique du Sud (+17%), l’Asie du Sud (+14%) et l’Asie du Sud-Est (+10%).

« La reprise du tourisme international en 2010 se confirme malgré l’impact des récents développements au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ainsi que les événements tragiques au Japon, qui affectent temporairement les flux touristiques à destination de ces régions. Nous devons toutefois restés vigilants car d’autres incertitudes persistent, notamment le taux de chômage élevé et le renforcement des mesures d’austérité, » a affirmé le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai.

L’OMT estime que les destinations qui connaissent actuellement des difficultés verront une reprise  de la demande d’ici la fin de l’année. « Il est temps de soutenir ces destinations et d’aider leur secteur touristique à rebondir et de contribuer ainsi au progrès général  et à la stabilité économique et sociale. » a ajouté M. Rifai.

Les prévisions à court terme demeurent majoritairement favorables, comme en témoigne l’indice de confiance de l’OMT, qui s’appuie  sur les résultats d’une enquête réalisée auprès du Groupe d’experts de l’OMT. Malgré le changement de circonstances, les plus de 350 experts consultés dans le monde entier maintiennent de bonnes perspectives pour la période mai-août.

L’Europe en tête de la croissance du tourisme 

Entre janvier et avril 2011, les destinations du monde entier ont enregistré 268 millions d’arrivées de touristes, soit douze millions de plus que les 256 millions enregistrés à la même période en 2010.

Avril a été le meilleur mois avec une progression estimée à 6%. Ce résultat s’explique par la date tardive des vacances de Pâques et tranche avec le creux enregistré en avril 2010, lorsque l’espace aérien européen a été fermé pendant près d’une semaine en raison du nuage de cendres provoqué par l’éruption d’un volcan en Islande. Les résultats ont également été solides en janvier (+6%), mais comparativement plus faibles en février et mars (autour de 3% dans les deux cas).

L’Europe a dépassé les attentes (+6%) et a affiché la plus forte croissance au cours des quatre premiers mois de 2011. Cette performance s’explique par une reprise retardée dans plusieurs destinations européennes et marchés émetteurs, par  la date tardive des vacances de Pâques et par la compensation des résultats négatifs du mois d’avril 2010, dus aux effets du nuage de cendres volcaniques. Les destinations de l’Europe du Nord, de l’Est et du Sud se sont particulièrement bien comportées.

La croissance en Asie-Pacifique (+5%) s’est inscrite dans la moyenne mondiale, mais a été légèrement inférieure aux prévisions initiales. L’Asie, et en particulier l’Asie du Nord-Est, a subi l’impact du tremblement de terre et du tsunami au Japon qui a affecté tant le tourisme récepteur que le tourisme émetteur de la sous-région ainsi que les voyages intra-régionaux en provenance d’autres marchés.

Aux Amériques, les arrivées de touristes internationaux ont progressé de 5%, dopées par les  solides résultats de l’Amérique du Sud, qui tranchent avec la croissance au-dessous de la moyenne qu’ont connue les destinations de l’Amérique du Nord et de l’’Amérique centrale.

Le Moyen-Orient (-14%) et l’Afrique du Nord (-11%) ont beaucoup  souffert des événements récents. Toutefois, certaines destinations du Moyen-Orient, telles que l’Arabie saoudite et Dubaï (Émirats arabes unis), ont affiché des résultats particulièrement bons qui témoignent du dynamisme du secteur dans la région. En Afrique (+2%), l’Afrique subsaharienne (+8%) s’est particulièrement distinguée.

De bonnes perspectives pour le reste de l’année

À l’approche du pic de la saison touristique dans l’hémisphère nord, les perspectives à court terme restent favorables. En témoigne l’indice de confiance de l’OMT, prévision à court terme qui s’appuie sur une enquête réalisée auprès de plus de 350 experts du monde entier, qui confirme largement l’optimisme pour la période mai-août 2011.

On note cependant des différences marquées entre les niveaux de confiance pour différentes régions du monde, les meilleurs résultats étant anticipés par les experts des Amériques et de l’Europe. Le niveau de confiance demeure élevé en Afrique, mais plus faible qu’on ne pouvait l’espérer en Asie-Pacifique. Les experts du Moyen-Orient sont les moins optimistes.

« Cet optimisme conforté que révèle l’indice de confiance de l’OMT est rassurant, en particulier parce que nous sommes encore confrontés à de nombreux facteurs qui pourraient plomber la croissance. Si les perspectives économiques mondiales indiquent une amélioration pour la seconde moitié de l’année, l’OMT demeure consciente de l’instabilité sociale dans certaines régions du monde, de la volatilité des prix du pétrole et des inquiétudes au sujet de la stabilité budgétaire aux Etats-Unis et en Europe », a affirmé M. Rifai.

L’OMT maintient ses prévisions pour 2011, tablant sur une croissance de 4 à 5% des arrivées de touristes internationaux, soit légèrement inférieure à la moyenne de long terme mais conforme  aux évaluations précédentes. Les développements au Moyen-Orient et au Japon ne devraient pas affecter de façon substantielle ces prévisions générales.

Liens utiles :

Baromètre OMT du tourisme mondial

L’OMT vient de publier l’édition 2011 des Faits saillants du tourisme de l’OMT, qui est disponible en ligne sur le site

Contacts :

       Administrateur général chargé des médias : Marcelo Risi

Tel: (+34) 91 567 81 60

Programme de communication de l’OMT

Tel: +34 91-567-8100

Fax: +34 91-567-8218