Press Release


Soutien de la communauté internationale au développement du tourisme dans les parcs de l’Afrique occidentale

Emplacement

Madrid
Espagne
40° 25' 0.0876" N, 3° 42' 1.242" W
PR No.: 
PR 11047
03 Juin 11

Banques de développement international, agences des Nations unies et organisations intergouvernementales ont fait la promesse de soutenir le développement durable du tourisme dans un réseau de parcs couvrant dix pays de l’Afrique occidentale. Les engagements pris au titre du Projet parcs Afrique de l’Ouest sont le fruit d’une conférence des bailleurs de fonds de l’OMT tenue à Dakar, Sénégal (27-28 mai 2011), présidée par le Premier ministreSouleymane Ndéné Ndiaye, et qui a réuni les ministres du Tourisme de pays de l’Afrique occidentale.    

 

« Aujourd’hui, de grandes organisations internationales voient dans le tourisme un des outils les plus efficaces pour assurer la croissance économique et le développement en Afrique », a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai, en ouverture de la Conférence. « Avec leur soutien, le tourisme durable pourra prendre de l’essor, créer des emplois et produire des revenus pour les populations locales, tout en protégeant la grande biodiversité qu’abrite la région. »

Le Projet parcs Afrique de l’Ouest réunit dix pays de l’Afrique occidentale – Bénin, Burkina Faso, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Sierra Leone – qui se partagent un réseau de parcs et de zones protégées, pays désireux de prendre des moyens pour assurer la conservation de ces ressources et de promouvoir ensemble la région en tant que destination touristique.

Ont participé à la Conférence des bailleurs de fonds la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque islamique de développement (BID), qui ont pris toutes deux des engagements concrets au titre du projet. Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), l’agence française de coopération (Coopération française) et l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA), qui ont  financé l’étude de faisabilité initiale, ont fait la promesse de soutenir le projet sous la forme de crédits ou d’un concours technique.

Dans les recommandations issues de la Conférence, les participants saluent dans le projet un vecteur de l’« intégration économique sous-régionale » et exhortent les gouvernements comme les gestionnaires des parcs et zones protégées à impliquer les populations locales dans sa mise en œuvre. Ils recommandent en outre d’accroître la participation du secteur privé au développement d’un champ d’action commun.

Note à la rédaction:

La Conférence, organisée par l’OMT et l’Organisation de la Conférence islamique, en coopération avec le gouvernement du Sénégal, a présenté un « portefeuille des opportunités de financement » aux bailleurs de fonds potentiels, sur la base d’une étude effectuée par l’OMT et l’OCI et financée par la Fondation ST-EP (Tourisme durable – Elimination de la pauvreté) et la KOICA.

Liens utiles :

Projet des parcs de l’Afrique occidentale : Conférence des bailleurs de fonds

Contacts :

Administrateur général chargé des médias : Marcelo Risi

Tél. : +34 91 567 81 60

Programme de communications de l’OMT

Tél. :+34 91-567-8100

Télécopie : +34 91-567-8218