Press Release


Des agences des Nations Unies s’engagent à faire du tourisme un outil de développement

Emplacements

Madrid
Espagne
Istanbul
Turquie
Istanbul
Turquie
Madrid
Espagne
Istanbul
Turquie
Madrid
Espagne
PR No.: 
PR 11042
13 Mai 11

Le tourisme constitue une des trois premières sources de recettes d’exportation pour près de la moitié des pays les moins avancés (PMA), et un secteur prioritaire pour la poursuite de leur intégration à l’économie mondiale. La question de la contribution du tourisme au développement a été abordée au cours d’une réunion spéciale sur le tourisme au service du développement durable et de la réduction de la pauvreté organisée par le tout nouveau Comité directeur des Nations unies sur le tourisme au service du développement (SCTD), au cours d’une grande conférence des Nations unies sur les PMA (Istanbul, Turquie, 10 mai 2011).

Le potentiel offert par le tourisme pour sortir des populations de la pauvreté, de plus en plus largement reconnu, est corroboré par l’importance croissante que revêt le secteur pour les pays pauvres. Le nombre d’arrivées de touristes internationaux dans les 48 PMA est passé de six millions en 2000 à plus de 17 millions en 2010.  Pendant la même période, les recettes du tourisme international ont grimpé de 3 milliards de dollars EU à plus de 10 milliards.

 « La plupart des PMA possèdent de nombreuses ressources. Tous abritent une population jeune et dynamique. Ces hommes et ces femmes ont besoin d’un emploi décent, de faire des études, de suivre une formation, pour tirer le meilleur profit possible des atouts de leur pays – minéraux et autres produits de base, terres agricoles, réserves abondantes de biodiversité et potentiel touristique », a déclaré le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, lors de l’inauguration de la quatrième Conférence des Nations unies sur les pays les moins avancés (PMA-IV).

« L’OMT se réjouit de voir le tourisme jouer pour la première fois un rôle actif dans une manifestation de cette importance”, a affirmé le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai. « Bien que la contribution du tourisme à la production de devises, à la création d’emplois et au développement socioéconomique ne soit plus à prouver, le secteur n’a jamais fait partie, jusqu’à ce jour, des priorités des actions de développement », a-t-il ajouté. « C’est d’autant plus surprenant que les pays en développement eux-mêmes ont clairement fait du tourisme un outil prioritaire de stimulation de leur économie. »

Dans ses remarques, le Secrétaire général de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), M. Supachai Panitchpakdi, a insisté sur l’importance capitale de la qualité pour que les PMA puissent disposer d’un secteur touristique compétitif, ce qui inclut la qualité de l’investissement, de l’infrastructure et des ressources humaines. « Il faudrait que les PMA visent le segment de la qualité dans la chaîne de valeur mondiale et qu’ils se concentrent sur l’excellence du produit touristique, comme l’ont fait les Maldives, avec le succès que l’on sait », a expliqué M. Panitchpakdi.

Le tourisme au service du développement

La réunion spéciale sur le tourisme au service du développement durable et de la réduction de la pauvretéa rassemblé des représentants de PMA, dont 15 ministres du Tourisme, ainsi que de plusieurs agences des Nations unies et de pays donateurs, venus débattre de la contribution du tourisme au développement durable. Cette rencontre, au cours de laquelle le Comité directeur des Nations unies sur le tourisme au service du développement a fait sa première apparition en public, témoigne de l’importance croissante que prend le tourisme dans les actions de développement, et de la volonté manifeste du système onusien de faire du tourisme un outil de développement.

Le Comité a souligné l’aide et la coopération technique que les PMA peuvent obtenir des agences et programmes des Nations unies à titre individuel ou collectif. Les services s’organisent autour de quatre axes : conforter la bonne gouvernance et la durabilité du développement du tourisme ; favoriser l’investissement dans le secteur touristique ; multiplier les effets du tourisme dans la lutte contre la pauvreté ; et encourager la mise en valeur des ressources humaines. Enfin, ces services contribueront à préserver et sauvegarder les atouts naturels et culturels qui sont la base du tourisme dans les PMA.

La rencontre avait pour hôte le Secrétaire général de l’OMT, qui représentait le Comité, à qui s’était joint le ministre turc de la Culture et du Tourisme, M. Ertugrul Günay. La séance de discussion était animée par le présentateur de BBC World News, M. David Eades.

Note à la rédaction:

Le Comité directeur des Nations unies sur le tourisme au service du développement, fruit de l’engagement  pris par l’ONU sous le titre « Unis dans l’action » (« Delivering as One”), veillera à ce que les actions d’assistance technique soit plus efficaces et mieux coordonnées pour faire du tourisme un outil de développement.

Membres du SCTD : Organisation internationale du Travail (OIT), Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), Organisation mondiale du tourisme (OMT), Organisation mondiale du commerce (OMC).

 

Liens utiles :

Joint Tourism Special Event: Promoting Tourism for Sustainable Development and Poverty Reduction

World Export Development Forum: Private Sector Engagement with LDCs for Tourism-led Growth and Inclusive Sustainable Development

UN comes together to promote tourism for development

 

Contacts :

Administrateur général chargé des médias : Marcelo Risi

Tél. : +34 91 567 81 60

www.UNWTO.org

Programme de communications de l’OMT

Tél. : +34 91-567-8100

Télécopie : +34 91-567-8218