Press Release


Tourisme international : les premiers résultats pour l’année 2011 confirment la consolidation de la croissance

Emplacements

Madrid
Espagne
Madrid
Espagne
PR No.: 
PR11041
11 Mai 11

 

Les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de près de 5 % au cours des premiers mois de 2011, consolidant les 7 % de rebond enregistrés en 2010. Selon la mise à jour intermédiaire d’avril du Baromètre OMT du tourisme mondial, la croissance a été positive dans toutes les (sous)-régions du monde au cours de janvier et février 2011, à l’exception du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. L’Amérique du Sud et l’Asie du Sud montrent la voie avec une croissance de + 15 % pour ces deux continents, suivis de l’Afrique subsaharienne (+ 13 %) et de l’Europe centrale et orientale (+ 12 %).

L’Asie et le Pacifique, région qui a connu l’un des taux de croissance les plus élevés en 2010, a ralenti le rythme (+ 6 %), mais elle partait d’excellentes performances en 2010. Les résultats ont été meilleurs que prévus en Europe (+ 6 %), stimulés par la reprise en Europe centrale et orientale et la redistribution temporaire des voyages qui étaient prévus à destination de l’’Europe méditerranéenne et du Sud en raison de la situation en Afrique du Nord (- 9 %) et au Moyen-Orient (- 10 %). Les Amériques (+ 5 %) sont dans la lignée de la moyenne mondiale avec de bons résultats pour l’Amérique du Sud et les Caraïbes, mais des résultats plus modérés en Amérique du Nord et en Amérique centrale.

Dans le monde, les arrivées de touristes internationaux ont dépassé les 124 millions pour les deux premiers mois de 2011, à comparer aux 119 millions pour la même période en 2010, les économies émergentes (+ 6 %) continuant de croître à un rythme plus rapide que les pays avancés (+ 4 %).

« Ces résultats confirment qu’en dépit de nombreuses difficultés, la reprise du tourisme international, qui a été remarquablement forte l’an passé, s’est consolidée », a dit le Secrétaire général de l’OMT, M. Taleb Rifai à Istanbul, Turquie, lors de l’inauguration de l’événement spécial « Promouvoir le tourisme pour le développement durable et la réduction de la pauvreté » dans le cadre de la 4e conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés (PMA-IV). « Cette nouvelle est particulièrement positive pour les économies émergentes et les pays en développement, notamment en Afrique où le tourisme est de plus en plus reconnu comme étant un moteur du développement, des exportations et de la création d’emplois », a-t-il ajouté.

Pas de changement significatif des prévisions mondiales pour 2011

Selon les prévisions préparées par l’OMT au début de l’année, les arrivées de touristes internationaux devraient augmenter de quelque 4 % à 5 % en 2011. L’impact des récents développements en Afrique du Nord et au Moyen-Orient ainsi que le tremblement de terre et le tsunami tragiques en mars au Japon ne devraient pas affecter de façon substantielle ces prévisions générales.

Les résultats de l’Asie du Nord-Est, de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient sont inférieurs aux prévisions initiales, mais les destinations d’Europe et d’Amérique du Sud ont, de loin, de bien meilleurs résultats que prévu. Dans l’ensemble, et comme dans des situations antérieures similaires, on peut prévoir une redistribution temporaire du trafic en faveur d’une augmentation des voyages intra-régionaux par rapport aux voyages inter-régionaux.

 

« Même si la situation récente en Afrique du Nord et au Moyen-Orient et les événements terribles du Japon affecteront les résultats de ces régions, la croissance globale du tourisme international ne devrait pas être touchée de façon significative», a dit M. Rifai.  Par ailleurs, la chute de la demande en Tunisie, en Égypte et au Japon devrait rebondir et la reprise de ces destinations importantes sera certainement consolidée au cours de cette année », a-t-il ajouté.

2010 – Les recettes du tourisme international dépassent la barre des 900 milliards de dollars des É.-U.

En 2010, les recettes du tourisme international sont estimées avoir atteint 919 milliards de dollars des É.-U. (693 milliards d’euros) à l’échelle mondiale, en hausse par rapport aux 851 milliards de dollars (610 milliards d’euros) en 2009. En valeur réelle (ajustée des variations de taux de change et de l’inflation), les recettes du tourisme international ont augmenté de 5 % par apport à une croissance de près de 7 % des arrivées, ce qui montre la relation étroite entre ces deux indicateurs et confirme que dans les années de reprise, les arrivées tendent à augmenter plus rapidement que les recettes.

2010 – La Chine renforce sa position comme premier marché source

Parmi les dix premiers pays qui dépensent le plus dans le tourisme, la Chine monte à la troisième position. Depuis 2000, la Chine a pu multiplier ses dépenses de tourisme par quatre, réalisant ainsi la croissance la pus rapide dans sa catégorie au cours de la dernière décennie. Les autres changements apparus dans le classement des dépenses de tourisme international sont la montée du Canada et de l’Australie à la 6e et à la 10e place respectivement.

Dans le classement 2010 des dix premières destinations par arrivées et recettes du tourisme international, la Chine a également renforcé sa position. Au niveau des arrivées, la Chine a supplanté l’Espagne à la troisième position après la France et les États-Unis, tandis qu’en termes de recettes, elle est classée quatrième, prenant la place de l’Italie. Le seul autre changement dans le classement vient de Hong Kong (Chine), qui est monté de la 14e à la 9e place dans les dix premiers pays ayant les meilleures recettes. La France continue à être en tête du classement des principales destinations touristiques en termes d’arrivées et elle est classée troisième en termes de recettes tandis que les États-Unis sont premiers en termes de recettes et deuxièmes en termes d’arrivées.

Lien utiles :

Extrait de la mise à jour intermédiaire du Baromètre OMT du tourisme mondial (en anglais)

Contacts :

Administrateur général chargé des médias : Marcelo Risi

Té: (+34) 91 567 81 60

Programme de communication de l’OMT

Tél: +34 91-567-8100

Fax: +34 91-567-8218