Press Release


Institutions des Nations Unies: aller au Japon ou en revenir ne pose actuellement aucun risque

Emplacements

Montréal
Canada
Montréal
Canada
PR No.: 
PR11034
15 Avr 11

Situation actuelle concernant les voyages et le transport à destination et en provenance du Japon

Les organisations des Nations Unies (OMS, AIEA, OMT, OMM, OMI, OACI, OIT) qui surveillent de près les effets de l’endommagement de la centrale de Fukushima Daiichi demeurent confiants que les niveaux actuels de rayonnement ne présentent pas de danger pour la santé ou la sécurité du transport des passagers et des membres d’équipage.
 

Le 18 mars, se fondant sur l’Échelle internationale des événements nucléaires (INES)*, le Ministre de l’économie, du commerce et de l’industrie du Japon a évalué la gravité de la situation suite à l’accident à la centrale comme étant de niveau 5. Le 12 avril, cette évaluation a été révisée au niveau 7, suite à l’obtention de renseignements découlant d’estimations du volume de matières radioactives dégagées dans l’atmosphère.

La surveillance du rayonnement aux abords des aéroports et des ports du Japon continue de confirmer que les niveaux restent confinés dans les limites de sécurité pour la santé. De plus, à ce jour, le contrôle des passagers, des membres d’équipage et du fret en provenance du Japon vers d’autres pays, réalisé en conformité avec leur politique nationale, ne laisse pas penser qu’il y a un risque quelconque pour la santé ou la sécurité. C’est pourquoi il n’est pas jugé nécessaire pour l’instant de contrôler le niveau de contamination aux fins de la santé et de la sécurité dans les aéroports et ports du monde entier.

Pour suivre l’évolution de la situation, il est conseillé aux voyageurs se rendant au Japon par voie aérienne de consulter le site web créé expressément par la Direction de l’aviation civile japonaise : http://www.mlit.go.jp/koku/flyjapan_en/

On trouvera de plus amples renseignements sur tous les aspects des mesures prises par le Ministère japonais du territoire, des infrastructures, des transports et du tourisme, ainsi que sur les niveaux de rayonnement dans la baie de Tokyo et en mer dans la région, sur les sites web suivants :

http://www.mlit.go.jp/page/kanbo01_hy_001411.html

http://www.mlit.go.jp/kowan/kowan_fr1_000041.html

http://www.mlit.go.jp/en/maritime/maritime_fr1_000007.html

Les agences des Nations Unies qui participent au processus de surveillance sont l’Organisation mondiale de la santé, l’Agence internationale de l’énergie atomique, l’Organisation météorologique mondiale, l’Organisation maritime internationale, l’Organisation de l’aviation civile internationale, l’Organisation mondiale du tourisme et l’Organisation internationale du travail.

*Les renseignements concernant les voyages et le transport à destination et en provenance du Japon, par voie aérienne ou maritime, ne sont pas tributaires de l’évaluation sur l’échelle INES.

Pour de plus amples renseignements concernant les aspects liés à la santé, consulter le site web de l’Organisation
mondiale de la santé : http://www.who.int/fr/

Salle des nouvelles de l’OACI : http://www2.icao.int/fr/SalledePresse/default.aspx

Contacts de l’OMT:

Administrateur général chargé des médias : Marcelo Risi
Tél. : +34 91 567 81 60
 

Programme de communications de l’OMT
Tél. : +34 91-567-8100
Télécopie : +34 91-567-8218