UNWTO News 69

Release Date: 
21 Nov 17

L’OMT, le Gouvernement de la Jamaïque, le Groupe de la Banque mondiale et la Banque interaméricaine de développement coorganisent une conférence sur l’emploi et la croissance partagée du 27 au 29 novembre à Montego Bay (Jamaïque), sur le thème « Des partenariats pour un tourisme durable ». La conférence permettra d’analyser et de débattre de l’avenir du secteur dans les Caraïbes, compte tenu en particulier des impacts de catastrophes naturelles comme le récent passage de l’ouragan Irma. 

Plus de 60 Ministres du tourisme et dirigeants du secteur privé se sont réunis le 7 novembre à l’occasion du sommet ministériel OMT/WTM sur les excès du tourisme (le « surtourisme »). Animé par Max Foster, de CNN International, le sommet s’est achevé sur la conclusion selon laquelle l’engagement du secteur touristique auprès des populations locales va devoir se renforcer et s’améliorer.

La demande de tourisme international est restée élevée pendant la haute saison estivale de l’hémisphère nord. Selon le dernier Baromètre OMT du tourisme mondial, le nombre total d’arrivées de touristes internationaux en juillet et août a dépassé pour la première fois la barre des 300 millions. De nombreuses destinations ont enregistré des taux de croissance à deux chiffres, notamment sur le pourtour méditerranéen. 

Le Secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), Taleb Rifai, s’est rendu à Madagascar pour témoigner du plein soutien de l’Organisation au secteur du tourisme. Suite à l’épidémie de peste ayant entraîné la décision de certains pays d’appliquer des restrictions sur les voyages à destination de Madagascar, le tourisme de ce pays fait face à une situation difficile. M. Rifai a rappelé que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne préconise aucune restriction aux voyages vers Madagascar ou aux échanges commerciaux avec ce pays.

Le concours auprès des voyageurs s’est achevé avec 2 400 participants et une heureuse gagnante, Katie Diederichs, qui entreprendra un voyage inoubliable dans six pays pour raconter au monde comment le tourisme peut apporter un changement positif.   

Le Réseau international de l’OMT d’observatoires du tourisme durable (INSTO) a accueilli deux nouveaux observatoires établis en Indonésie à l’occasion de la Conférence internationale sur le tourisme durable qui s’est tenue dans ce pays à Yogyakarta, du 31 octobre au 1er novembre 2017. L’un est hébergé par le Centre de recherche sur la culture et le tourisme de l’université Udayana et chargé du suivi du tourisme durable à Sanur ; l’autre est hébergé par l’université de Sumatera Utara et chargé du suivi de la destination de tourisme durable de Pangururan. Ces deux nouveaux observatoires sont situés, respectivement, dans l’est de la ville de Denpasar (province de Bali) et au lac Toba (Samosir). L’OMT remercie le Ministère du tourisme de la République d’Indonésie d’avoir étendu le concept à plus grande échelle et inscrit les observatoires et la certification dans le cadre de son engagement en faveur de la durabilité.

Plus d’informations sur le Réseau de l’OMT d’observatoires

Réunion mondiale 2017 du Réseau INSTO [13-14 décembre 2017, Madrid (Espagne)]

Ce numéro du Baromètre OMT du tourisme mondial et l’Annexe statistique qui l’accompagne offrent une analyse des résultats préliminaires du tourisme international durant les huit premiers mois 2017, d’après les données des arrivées et des recettes communiquées par les destinations à travers le monde et les données relatives aux dépenses du tourisme international pour les marchés émetteurs du monde entier.

Extrait du Baromètre 

Les Nations Unies ont proclamé 2017 Année internationale du tourisme durable pour le développement. Dans le contexte du Programme de développement durable à l’horizon 2030 de portée universelle et des objectifs de développement durable, l’Année internationale a cherché à faire évoluer les politiques, les pratiques des entreprises et le comportement des consommateurs dans le sens d’un secteur du tourisme plus durable contribuant à la totalité des 17 objectifs de développement durable.

2017 a été une occasion exceptionnelle d’explorer et de souligner le potentiel que possède le tourisme de contribuer à un monde de prospérité et de bien-être pour tous. Le tourisme, l’un des plus vastes secteurs socioéconomiques et à plus forte croissance de notre époque, peut doper la croissance économique, créer des emplois décents et des débouchés commerciaux et aider des millions de personnes à surmonter la pauvreté et à améliorer leurs moyens d’existence.

La cérémonie de clôture de l’Année internationale doit permettre à la communauté internationale de donner acte de son engagement de mener à bien, grâce au tourisme, le Programme de développement durable à l’horizon 2030 aux échelons national et mondial. 

Plus que la fin de l’Année internationale, on retiendra, surtout, que les initiatives et les actions mises en route en 2017 vont guider la communauté mondiale dans son ensemble en vue de l’adoption de pratiques durables et d’une mobilisation générale autour des priorités mondiales de développement.

Ce rendez-vous sera l’occasion de faire le point sur les réalisations et les progrès obtenus en ce qui concerne l’action de plaidoyer en faveur du tourisme et, plus important encore, de baliser la voie à suivre pour la communauté internationale avec la mise en place d’une Plateforme sur le tourisme et les objectifs de développement durable. La Plateforme offrira, de 2018 à 2030, un espace d’échange et de co-création de façon à assurer l’adhésion du secteur du tourisme au Programme 2030 et sa contribution à un avenir prospère et durable pour l’humanité et pour la planète.

À propos de la rencontre

Site internet de l’Année internationale du tourisme durable pour le développement

Campagne Travel.Enjoy.Respect (Voyage.Apprécie.Respecte)