UNWTO News 65

Release Date: 
27 Juil 17

Les arrivées de touristes internationaux pour la période allant de janvier à avril 2017 ont augmenté de 6 % par rapport à la même période l’an passé et la confiance du secteur atteint son plus haut niveau depuis une décennie. Ce phénomène est essentiellement dû à la croissance soutenue dans la plupart des principales destinations et au fort rebond enregistré dans d’autres destinations. Les perspectives pour la période allant de mai à août 2017 demeurent élevées.

Le deuxième atelier international de l’OMT sur la partie occidentale de la Route de la soie, promu par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et le Ministère du tourisme de la République de Bulgarie, s’est tenu à Sofia (Bulgarie) les 27 et 28 juin 2017. En présence de 22 pays, il a consolidé les résultats du premier atelier qui avait eu lieu en Grèce en avril 2017.

Marie Louise Coleiro Preca, la Présidente de la République de Malte, a été nommée Ambassadrice spéciale de l’Année internationale du tourisme durable pour le développement. La nomination a eu lieu lors d’une cérémonie au siège de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), à Madrid.

Près de 1 000 experts de plus de 80 pays se sont réunis à Manille (Philippines) pendant trois jours, du 21 au 23 juin, à l’occasion de la sixième Conférence internationale sur les statistiques du tourisme, pour jeter les bases d’un cadre statistique élargi permettant de mesurer le tourisme durable sous ses dimensions économique, sociale et environnementale. La conférence a débouché sur un « Appel à l’action pour mesurer le tourisme durable » qui constitue un engagement mondial en faveur d’un tourisme durable mesuré moyennant une approche statistique systématique selon laquelle toute politique efficace de tourisme durable doit se fonder sur un ensemble d’informations intégré, cohérent et solide.

Sous le titre « Le tourisme et l’énergie du futur : exploiter les possibilités de croissance à faible émission de carbone », une conférence réunissant des dirigeants du secteur et des responsables politiques s’est tenue à Astana, la capitale du Kazakhstan, pour débattre de la façon dont le tourisme peut contribuer à réduire les émissions de carbone. Cette conférence constitue une initiative conjointe de l’EXPO 2017 d’Astana et de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) avec le soutien du Ministère de la culture et des sports du Kazakhstan.

L’OMT a achevé un projet ST-EP d’écotourisme communautaire à Preah Rumkel et Borey Osvay, deux villages situés au nord du Cambodge sur les rives du Mékong. Le projet, lancé en mai 2016 avec le soutien de la fondation espagnole Europamundo, a été exécuté par l’ONG cambodgienne Mlup Baitong.

Le projet visait à renforcer l’autonomie des membres de la communauté et à élever leur niveau de vie grâce à l’écotourisme communautaire et à la conservation de l’environnement. Pour y parvenir, cinq objectifs avaient été fixés :

  • Améliorer les systèmes de gestion d’écotourisme communautaire à Preah Rumkel et Borey
  • Renforcer les capacités du comité de gestion d’écotourisme communautaire et des prestataires de services touristiques des deux villages 
  • Parfaire les mécanismes de protection des ressources naturelles, notamment la forêt et les dauphins du fleuve 
  • Mécanismes de publicité/marketing
  • Rénovation des installations touristiques des deux sites d’écotourisme communautaire

Cette publication, distribuée à l’occasion de l’Année internationale du tourisme durable pour le développement (2017), traite de l’autonomisation des communautés et de la réduction de la pauvreté grâce au développement du tourisme rural. Elle jette un éclairage sur le développement du tourisme rural dans la région Asie-Pacifique en présentant quatorze études de cas spécifiques montrant comment des communautés ont adapté une approche durable du tourisme rural qui stimule la croissance économique, crée de l’emploi et élève le niveau de vie des communautés.

Plus d’informations sur le rapport.

Le Réseau international de l’OMT d’observatoires du tourisme durable est un réseau d’observatoires du tourisme qui a pour mission de surveiller l’impact économique, environnemental et social de l’activité touristique dans les destinations. L’initiative se base sur l’engagement pris de longue date par l’OMT de veiller, moyennant des mesures et des contrôles, à ce que le secteur se développe de façon durable et résiliente grâce à une gestion fondée sur les faits. En appliquant systématiquement des techniques de contrôle, d’évaluation et de gestion des informations, cette initiative fournit des instruments clés aux décideurs, aux responsables de la planification, aux directeurs du tourisme et à d’autres acteurs importants permettant de renforcer les capacités qu’ont les institutions de soutenir la formulation et l’exécution de politiques, stratégies, plans et procédures de gestion d’un tourisme durable. Le réseau s’est fixé pour mission d’épauler un groupe de partenaires dynamiques qui se battent pour créer des endroits sains tant pour les visiteurs que pour les communautés d’accueil et transmettre aux futures générations des destinations solides.

Pour en savoir plus sur ce Réseau et la plate-forme qu’il vient de lancer