UNWTO News 63

Release Date: 
25 Mai 17

Des responsables publics, statisticiens, universitaires et représentants du secteur privé se réuniront à Manille (Philippines) du 21 au 24 juin 2017 afin de débattre des nouvelles méthodologies de mesure de la totalité des impacts du tourisme. La sixième édition de la Conférence internationale de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) sur les statistiques, activité officielle au titre de l’Année internationale du tourisme durable pour le développement (2017), sera consacrée à la mesure du tourisme durable.   

En 2016, l’Asie-Pacifique a reçu 309 millions d’arrivées de touristes internationaux, 9 % de plus qu’en 2015 ; ce chiffre devrait atteindre 535 millions d’ici 2030. Les représentants de plus de 20 pays étaient au Bangladesh les 16 et 17 mai pour la vingt-neuvième réunion conjointe des commissions de l’OMT pour l’Asie-Pacifique et pour l’Asie du Sud afin de débattre des défis pour le secteur dans la région, des possibilités à saisir en matière de développement du tourisme durable et du programme de travail de l’OMT en Asie ces deux prochaines années. 

Madrid (Espagne) a accueilli la cent cinquième session du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) les 11 et 12 mai. Celle-ci a porté principalement sur les tendances actuelles du secteur du tourisme et les défis rencontrés ainsi que sur les trois priorités de l’Organisation, à savoir la sûreté, la sécurité et la fluidité des voyages, l’impact des technologies dans le secteur du tourisme et la durabilité. 

La cent cinquième session du Conseil exécutif de l’OMT, réunie à Madrid (Espagne) le 12 mai 2017, recommande la candidature de Zurab Pololikashvili, Ambassadeur de Géorgie en Espagne, au poste de Secrétaire général pour la période de quatre ans débutant en janvier 2018.

La conclusion majeure du troisième Congrès international sur l’éthique et le tourisme a été l’importance de la coopération pour promouvoir des pratiques éthiques dans le secteur du tourisme. Ont assisté à cette rencontre de deux jours à Cracovie (Pologne) 200 participants en provenance de 32 pays. 

Le tourisme est l’une des activités les plus viables et durables pour assurer le développement économique. C’est la principale source de recettes en devises dans de nombreux pays en développement et pays les moins avancés (PMA). Aujourd’hui, le tourisme international représente pas moins de 6 % du total des exportations dans les 49 PMA. L’OMT, consciente de la corrélation étroite entre tourisme et développement économique local et déterminée à accroître la contribution du tourisme à la réduction de la pauvreté, a lancé l’initiative Tourisme durable – élimination de la pauvreté (ST-EP) au Sommet mondial pour le développement durable à Johannesburg en 2002. Cette initiative est destinée à renforcer le travail mené de longue date par l’Organisation pour encourager un tourisme durable dans toutes ses dimensions – sociale, économique et environnementale – grâce à des activités visant spécifiquement à réduire la pauvreté et à assurer le développement et un emploi aux populations vivant avec moins d’un dollar par jour. Lorsque l’initiative ST-EP a été lancée, les activités engagées ont été essentiellement des activités de sensibilisation et de mobilisation de ressources. Suite à ces efforts, un certain nombre d’importants donateurs et organismes de développement ont apporté leur soutien à cette initiative, dont les gouvernements de la République de Corée, Italie, Macao (Chine) et  Flandre et l’Agence néerlandaise de développement (SNV).  

En 2012, le programme des Membres affiliés de l’OMT a publié le Global Report on Food Tourism (Rapport mondial sur le tourisme de gastronomie) dressant un état des lieux du tourisme de gastronomie. On y présentait divers exemples de professionnels du tourisme et de la gastronomie possédant une vaste expérience des organisations internationales et de la gestion des destinations, appartenant à la fois à des entreprises touristiques et à des centres de formation.

Ce deuxième Rapport mondial sur le tourisme de gastronomie expose les tendances récentes du tourisme de gastronomie, accompagnées d’analyses d’experts et d’études de cas offrant des exemples de pratiques optimales. Le Rapport, élaboré par le programme des Membres affiliés de l’OMT, regroupe des études de cas fournies par 60 entités au nombre desquelles des États membres de l’OMT, des Membres affiliés et des organisations partenaires. Il montre la façon dont le tourisme de gastronomie, en proposant des expériences authentiques, peut contribuer à un tourisme moderne et durable. Le Rapport invite à explorer toute une gamme de sujets en rapport avec le tourisme de gastronomie : études de cas sur le développement des produits et les expériences de tourisme de gastronomie, défis, communication et stratégie de marque, bonnes pratiques, formation et acquisition de compétences en matière de tourisme de gastronomie. En un mot, le deuxième Rapport mondial sur le tourisme de gastronomie brosse un tableau d’ensemble du tourisme de gastronomie aujourd’hui et présente les perspectives d’avenir du secteur. 

Au titre de l’Année internationale du tourisme durable pour le développement (2017), le Gouvernement de la République des Philippines et l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) organisent la sixième Conférence internationale sur les statistiques du tourisme à Manille du 21 au 24 juin 2017, consacrée à la mesure du tourisme durable.

Le tourisme durable a de plus en plus sa place dans les priorités nationales, compte tenu de son rôle au service de la croissance économique, de l’inclusion sociale et de la protection des ressources culturelles et naturelles. C’est maintenant un constat dressé au plus haut niveau international, sachant que l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté plusieurs résolutions donnant acte du rôle du tourisme au service du développement durable, y compris de la réalisation du Programme 2030 et de ses objectifs de développement durable. Aussi est-il nécessaire de pouvoir s’appuyer sur des données factuelles pour étayer les politiques et suivre les progrès.

Un volet important de la Conférence sera la présentation du premier projet de nouveau cadre statistique pour le tourisme, intégrant les différentes dimensions du tourisme durable (économique, environnementale et sociale) aux différentes échelles spatiales pertinentes (mondiale, nationale et infranationale).

Plus qu’un simple exercice technique, ces travaux de mise au point et d’application d’un cadre statistique pour le tourisme durable s’inscrivent, pour l’OMT, dans le cadre d’une démarche éminemment stratégique qui réclame une mobilisation des parties prenantes, une coordination interinstitutionnelle et une impulsion politique.

Les participants pourront débattre des progrès méthodologiques, explorer les questions ayant surgi récemment et tirer les enseignements d’expériences pionnières conduites à l’échelon national dans ce domaine de mesure.

La Conférence de Manille réunira pour la première fois des ministres, des directeurs de la statistique, des experts en matière d’élaboration des politiques et des statisticiens travaillant sur les questions de développement durable, environnement et tourisme.

Site internet et inscription

Sixième Conférence internationale de l’OMT sur les statistiques du tourisme : mesurer le tourisme durable

À propos de l’initiative « Vers un cadre statistique de mesure du tourisme durable »