UNWTO News 62

Release Date: 
09 Mai 17

La cinquante-neuvième Réunion de la Commission de l’OMT pour l’Afrique s’est tenue récemment à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne. Organisée du 18 au 21 avril, la rencontre a également donné lieu à une Réunion de haut niveau sur le tourisme émetteur chinois vers l’Afrique, au cours de laquelle les représentants de la région ont débattu des possibilités qu’offre le secteur pour le continent.

Le tourisme peut jouer un rôle clé pour favoriser la croissance et la diversification économique de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, a conclu le Forum ministériel 2017 organisé par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et l’Arabian Travel Market (ATM) sous le patronage de Son Excellence Sultan bin Saeed Al Mansoori, Ministre de l’économie des Émirats arabes unis. Néanmoins, pour optimiser le potentiel du secteur, il faut encore accroître la coopération régionale, inscrire le tourisme parmi les priorités nationales et renforcer la résilience et la durabilité (Dubaï, Émirats arabes unis, 24 avril 2017).

Les chiffres sur les dépenses des principaux marchés émetteurs en 2016 traduisent une augmentation de la demande de tourisme international à travers le monde, comme indiqué dans le dernier numéro du Baromètre OMT du tourisme mondial. Avec une hausse de 12 % de ses dépenses à l’étranger, la Chine demeure le premier marché émetteur, suivie par les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France.

À sa quarante-huitième session, la Commission de statistique de l’ONU a exprimé son soutien à l’initiative conduite par l’OMT d’élaboration d’un cadre international de mesure du tourisme durable. Engagée en coopération avec la Division de statistique de l’ONU, cette initiative vise à mettre au point un nouveau cadre statistique pour le tourisme intégrant les différentes dimensions du tourisme durable (économique, environnementale et sociale) et s’étendant à l’ensemble des niveaux pertinents (mondial, national et infranational). 

Le nombre d’arrivées de touristes internationaux dans l’Union européenne a grimpé de 4% en 2016 pour atteindre près de 500 millions, soit 40% du total mondial. Ce résultat préliminaire figure dans le premier numéro de la publication « European Union Short-Term Tourism Trends », un outil de suivi régulier des tendances à court terme du tourisme dans l’UE élaboré par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) dans le cadre d’une coopération avec la DG marché intérieur, industrie, entrepreneuriat et PME de la Commission européenne (CE). 

Alors que le service de la Coopération technique de l’OMT a conclu l’année 2016 en mettant en place divers projets, ses activités pour 2017 s’annoncent déjà prometteuses. Au cours du dernier trimestre de 2016, plus de 10 missions d’assistance technique ont été effectuées sur le terrain, avec une grande variété géographique et thématique : qu’il s’agisse de l’élaboration de politiques et plans directeurs sur le tourisme durable, du marketing, des statistiques du tourisme, ou bien de missions plus spécifiques comme des études de capacité de charge, la création d’organismes de gestion des destinations et l’examen de codes de la construction. Plusieurs projets de grande envergure ont également été réalisés avec succès en Bosnie-Herzégovine, au Cameroun, en Éthiopie, au Ghana et au Myanmar. Au cours de l’année à venir, le portefeuille de projets de l’OMT va se diversifier et s’élargir encore davantage grâce à de nouveaux partenariats. Avec le soutien de l’entreprise chinoise Chimelong, une nouvelle série de projets est en cours de développement, axés sur le renforcement des capacités pour le développement du tourisme, la conservation de la biodiversité et les moyens de subsistance durables, pour plusieurs pays d’Afrique et d’Asie.

Depuis 2006, l’OMT organise le Programme de formation des cadres en Asie-Pacifique sur les politiques et stratégies touristiques. Ce programme de formation des cadres de haut niveau offre aux décideurs politiques une plateforme leur permettant de se réunir pour débattre des problématiques actuelles liées au tourisme. Avec ses conférences, discussions de groupe, débats, présentations et visites techniques, le programme de formation entend proposer aux cadres du secteur public du tourisme un espace où découvrir les dernières tendances en matière de gestion du tourisme et une plateforme permettant de partager les connaissances et les expériences sur les bonnes pratiques qui facilitent la formulation et la mise en œuvre efficaces des politiques et stratégies. Le programme de formation comprenait des ateliers répartis sur trois jours (lundi 20, mardi 21 et mercredi 22 mars) et une visite technique d’une journée (jeudi 23 mars). La formation s’est déroulée à Port Moresby (Papouasie-Nouvelle-Guinée).

L’Année internationale aura un retentissement mondial auprès de millions de personnes, allant des gouvernements au secteur privé, incluant les membres d’organisations internationales, les milieux universitaires, les membres des ONG et de la société civile et surtout auprès des touristes eux-mêmes. En prenant part à l’Année internationale, vous bénéficierez d’une notoriété à l’échelle mondiale et serez associé aux valeurs des Nations Unies dans le cadre d’une initiative d’envergure universelle, offrant des occasions sans équivalent d’établir des contacts. Vos contributions permettront à l’OMT d’entreprendre des activités concertées pour faire valoir l’importance du tourisme durable comme outil de développement. Les activités que vous soutiendrez tout au long de cette année comprendront les cérémonies officielles d’ouverture et de clôture qui se tiendront, respectivement, à Madrid et à Genève, la publication de plusieurs rapports, des campagnes de sensibilisation du public et des expositions internationales. Grâce à votre mobilisation et à votre soutien, nous aurons l’opportunité de pleinement nous engager vers cette année qui s’annonce riche en activités, démontrant l’impact du tourisme durable comme moteur du développement.

Nos partenaires

Devenir partenaire

Nous contacter pour devenir partenaire