Comprende le tourisme: Glossaire de base

Comprendre le tourisme: Glossaire de base

Ce glossaire a été élaboré grâce au travail déployé par la communauté internationale pour définir un nouveau cadre conceptuel d’évaluation et d’analyse de l’économie touristique, travail qui a duré presque trois ans (2005/2007). Le consensus qui en est résulté sur le plan international s’est traduit par les Recommandations internationales, approuvées par les Nations Unies, qui établissent les concepts, les définitions, les classifications et l’ensemble de données et indicateurs de base qui devraient faire partie de n’importe quel système national de statistiques du tourisme.

Le tourisme est un phénomène social, culturel et économique qui implique le déplacement de personnes vers des pays ou des endroits situés en dehors de leur environnement habituel à des fins personnelles ou professionnelles ou pour affaires. Ces personnes sont appelées des visiteurs (et peuvent être des touristes ou des excursionnistes, des résidents ou des non-résidents) et le tourisme se rapporte à leurs activités, qui supposent pour certaines des dépenses touristiques.

Le tourisme a donc des répercussions sur l’économie, sur l’environnement naturel et bâti, sur la population locale de la destination et sur les touristes eux-mêmes. En raison de ces impacts multiples, de la gamme et de la variété des facteurs de production requis pour produire ces biens et ces services achetés par les visiteurs, et de l’éventail d’agents intéressés ou touchés par le tourisme, il convient d’adopter une approche intégrée en matière de développement, de gestion et de contrôle du tourisme. Cette approche est fortement recommandée pour la formulation et l’application des politiques touristiques nationales et locales, ainsi que des accords ou autres mécanismes internationaux nécessaires concernant le tourisme.


Analyse économique
Le tourisme génère directement et indirectement une augmentation de l’activité économique dans les endroits visités (et au-delà), essentiellement en raison de la demande de biens et de services qui doivent être produits et fournis.

Dans l’analyse économique du tourisme, il faut opérer une distinction entre la « contribution économique » du tourisme, qui renvoie aux conséquences directes du tourisme et est évaluable grâce au CST, et l’« impact économique » du tourisme, concept beaucoup plus vaste qui représente la synthèse des effets directs, indirects et induits du tourisme et qui doit être évalué en appliquant des modèles.

Les études sur l’impact économique visent à quantifier les avantages économiques, à savoir l’augmentation nette des richesses des résidents résultant du tourisme, évaluée en termes monétaires, en sus des niveaux qui existeraient autrement.


Compte satellite du tourisme (CST)
Le compte satellite du tourisme (décrit dans Compte satellite du tourisme : Recommandations concernant le cadre conceptuel, de 2008 (CST : RCC 2008)) est, après les Recommandations internationales 2008 sur les statistiques du tourisme, le deuxième ensemble de recommandations sur les statistiques du tourisme élaboré sur la base du système de comptabilité nationale. Les deux documents sont en harmonie l’un avec l’autre et fournissent un cadre conceptuel pour mesurer et analyser le tourisme en tant qu’activité économique.

En tant qu’instrument statistique de mesure économique du tourisme, le CST peut être considéré comme un ensemble de 10 tableaux récapitulatifs, chacun contenant des données et représentant un aspect distinct des données économiques du tourisme : dépenses du tourisme récepteur, du tourisme interne, du tourisme émetteur et du tourisme intérieur, comptes de production des industries touristiques, valeur ajoutée brute et produit intérieur brut (PIB) résultant de la demande touristique, emploi, investissements, consommation des administrations publiques, et indicateurs non monétaires.
 

Dépenses touristiques
Les dépenses touristiques renvoient à la somme payée pour l’acquisition de biens et de services de consommation, mais aussi de biens de valeur, en vue de leur usage personnel ou pour les offrir, pour et durant des voyages touristiques.
 

Destination (destination principale) d’un voyage
La destination principale d’un voyage se définit comme l’endroit visité qui tient une place centrale dans la décision de faire le voyage. Voir aussi motif principal d’un voyage touristique.


Emploi dans les industries touristiques
L’emploi dans les industries touristiques peut être évalué en effectuant le dénombrement des personnes employées dans les industries touristiques, quel que soit leur poste de travail, le dénombrement des personnes ayant leur emploi principal dans les industries touristiques, le dénombrement des postes de travail dans les industries touristiques, ou l’équivalent exprimé en postes de travail à temps plein.


Environnement habituel
L’environnement habituel d’une personne, concept clé du tourisme, se définit comme la zone géographique (pas forcément contigüe) à l’intérieur de laquelle une personne mène ses activités quotidiennes habituelles.


Excursionniste (ou visiteur de la journée)
Un visiteur (du tourisme interne, récepteur ou émetteur) est qualifié de visiteur de la journée (ou excursionniste) si son voyage n’inclut pas de nuit sur place.


Formes de tourisme
Il existe trois formes de tourisme de base : le tourisme interne, le tourisme récepteur et le tourisme émetteur. Ces trois formes peuvent être combinées de différentes manières pour donner ces formes supplémentaires : tourisme intérieur, tourisme national et tourisme international.


Groupe de voyageurs
Un groupe de voyageurs se définit comme un ensemble de visiteurs qui réalisent ensemble un voyage et dont les dépenses sont mises en commun.


Industrie des congrès, réunions, foires et salons
Un voyage pour affaires et motifs professionnels peut se diviser en deux catégories : « réunions, conférences ou congrès, foires commerciales et expositions » et « autres affaires et motifs professionnels ».

L’International Congress and Convention Association (ICCA), Meeting Professionals International (MPI) et Reed Travel préfèrent l’expression « industrie des congrès, réunions, foires et salons » à l’acronyme MICE (réunions, incitatifs, conférences et présentations) qui ne reconnaît pas la nature industrielle de ces activités.


Industries touristiques
Les industries touristiques (ou activités caractéristiques du tourisme) désignent les activités dont la production principale est un produit caractéristique du tourisme.

Les produits caractéristiques du tourisme sont ceux qui remplissent au moins une des deux conditions suivantes :
(a)   Les dépenses touristiques concernant le produit (bien ou service) doivent représenter une part importante des dépenses touristiques totales (condition relative à la part correspondant aux dépenses/demande) ;
(b)    Les dépenses touristiques concernant le produit doivent représenter une part importante de l’offre du produit dans l’économie (condition relative à la part correspondant à l’offre). Cette condition suppose que la fourniture d’un produit caractéristique du tourisme cesserait d’exister en quantité significative en l’absence de visiteurs.  

Liste de catégories de produits caractéristiques du tourisme et d’industries touristiques

Produits   Industries
1. Services d’hébergement pour les visiteurs
 
1. Hébergement des visiteurs
2. Services de restauration et de consommation de boissons 2. Activités de services de restauration et de consommation de boissons
3. Services de transport de voyageurs par chemin de fer
 
3. Transport de voyageurs par chemin de fer
4. Services de transport routier de voyageurs
 
4. Transport routier de voyageurs
5. Services de transport de voyageurs par voies navigables    
  
5. Transport de voyageurs par voies navigables
6. Services de transport de voyageurs par voie aérienne    
    
6. Transport de voyageurs par voie aérienne
7. Services de location de matériels de transport
 
7. Location de matériels de transport
8. Agences de voyages et autres services de réservation 8. Activités des agences de voyages et autres activités de services de réservation
9. Services culturels
 
9. Activités culturelles
10. Services sportifs et récréatifs
 
10. Activités sportives et récréatives
11. Biens caractéristiques du tourisme, propres à chaque pays 11. Commerce de détail de biens caractéristiques du tourisme, propres à chaque pays
12. Services caractéristiques du tourisme, propres à chaque pays                  12. Autres activités caractéristiques du tourisme, propres à chaque pays


Lieu de résidence habituelle
Le lieu de résidence habituelle est le lieu géographique où le visiteur réside habituellement, et il se définit par l’endroit de son lieu d’habitation principal (Principes et recommandations pour les recensements de la population et de l’habitation, Nations Unies, par. 2.20 à 2.24).


Maison de vacances
Une maison de vacances est une habitation secondaire où se rendent les membres du ménage essentiellement à des fins récréatives, pour des vacances ou toute autre forme de loisir.


MICE
Voir Industrie des congrès, réunions, foires et salons.


Motif (principal) d’un voyage touristique
Le motif principal d’un voyage touristique se définit comme le motif en l’absence duquel le voyage n’aurait pas eu lieu. La classification des voyages touristiques en fonction du motif principal du voyage se réfère à neuf catégories : cette typologie permet d’identifier différents sous-ensembles de visiteurs (visiteurs en voyages d’affaires, visiteurs en transit, etc.). Voir aussi Destination d’un voyage.


Pays de référence
Le pays de référence renvoie au pays où l’évaluation est effectuée.

Il y a lieu de constater que dans les Recommandations internationales 2008 :
(a)  Le terme « pays » peut être transposé à un autre niveau géographique en utilisant le terme « lieu » à sa place (pour une région, une municipalité ou un autre endroit géographique infranational) ;
(b)  L’expression « long terme » renvoie à une période d’au moins un an et « court terme » à une période de moins d’un an.


Pays de résidence
Le pays de résidence d’un ménage est déterminé en fonction du centre d’intérêt économique principal de ses membres. Si une personne réside (ou entend résider) plus d’un an dans un pays donné et a son centre d’intérêt économique (là où elle passe le plus de temps par exemple), elle est considérée comme un résident de ce pays.


Secteur du tourisme
Le secteur du tourisme, tel qu’il est envisagé dan le CST, est l’ensemble d’unités de production de différentes industries qui fournissent les biens et services de consommation demandés par les visiteurs. Ces industries sont appelées industries touristiques car les dépenses des visiteurs représentent une part si importante de leur offre que celle-ci cesserait d’exister en quantité significative en l’absence de visiteurs.


Tourisme émetteur
Comprend les activités d’un visiteur résident hors du pays de référence, dans le cadre d’un voyage du tourisme émetteur ou d’un voyage de tourisme interne.


Tourisme intérieur
Le tourisme intérieur comprend le tourisme interne plus le tourisme récepteur, soit les activités des visiteurs résidents et non résidents à l’intérieur du pays de référence dans le cadre de voyages du tourisme interne ou international.


Tourisme interne
Il comprend les activités d’un visiteur résident dans les limites du pays de référence, dans le cadre d’un voyage de tourisme interne ou d’un voyage du tourisme émetteur.
 

Tourisme international
Le tourisme international comprend le tourisme récepteur plus le tourisme émetteur, c’est-à-dire les activités des visiteurs résidents en dehors du pays de référence, dans le cadre de voyages du tourisme interne ou du tourisme émetteur, et les activités des visiteurs non résidents à l’intérieur du pays de référence dans le cadre de voyages du tourisme récepteur.
 

Tourisme national
Le tourisme national comprend le tourisme interne plus le tourisme émetteur, c’est-à-dire les activités des visiteurs résidents à l’intérieur et en dehors du pays de référence, dans le cadre de voyages du tourisme interne ou émetteur.
 

Tourisme récepteur
Comprend les activités d’un visiteur non résident dans les limites du pays de référence, dans le cadre d’un voyage du tourisme récepteur.
 

Touriste (ou visiteur qui passe la nuit)
Un visiteur (du tourisme interne, récepteur ou émetteur) est qualifié de touriste (ou visiteur qui passe la nuit) s’il passe une nuit sur place.


Visite
Un voyage se compose de visites effectuées à différents endroits. L’expression visite touristique fait référence à un séjour dans un endroit visité durant un voyage touristique.


Visiteur
Un visiteur est une personne qui fait un voyage vers une destination située en dehors de son environnement habituel, pour une durée inférieure à un an, et dont le motif principal de la visite (affaires, loisirs ou autre motif personnel) est autre que celui d’exercer une activité rémunérée dans le pays ou le lieu visité. Un visiteur (du tourisme interne, récepteur ou émetteur) est qualifié de touriste (ou visiteur qui passe la nuit) s’il passe une nuit sur place, et de visiteur de la journée (ou excursionniste) dans le cas contraire.


Visiteur pour affaires
Un visiteur pour affaires est un visiteur dont le motif principal du voyage correspond à la catégorie affaires et motifs professionnels.


Voyage
Un voyage désigne le déplacement d’une personne depuis le moment où elle quitte son lieu de résidence habituelle jusqu’à son retour : il s’agit donc d’un voyage aller-retour. Les voyages des visiteurs sont des voyages touristiques.


Voyage / Tourisme
Le voyage désigne les activités des voyageurs. Un voyageur est une personne qui se déplace entre différents lieux géographiques pour quelque motif et durée que ce soit. Le visiteur est un type particulier de voyageur, de sorte que le tourisme est un sous-ensemble des voyages.

 

La présente annexe reprend certains concepts clés qu’elle définit conformément aux nouvelles Recommandations internationales 2008 sur les statistiques du tourisme (RIST 2008). Si certains portent exclusivement sur l’évaluation économique du tourisme, d’autres (comme les concepts clés de « visiteurs » – touristes et excursionnistes -, de « voyage », d’« environnement habituel », de « formes du tourisme », etc.) peuvent s’appliquer aussi à d’autres domaines d’analyse et de recherche.